Dossier

Cet article est issu du dossier «Finance - Six mois qui ont ébranlé la BAD»

Voir tout le sommaire
Banque de développement

BAD : cinq anciens vice-présidents réclament une nouvelle enquête

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 24 juin 2020 à 16h08
Les huit candidats à la présidence de la banque africaine de développement, en mai 2015. Au centre Akinwumi Adesina, à gauche Thomas Zondo Sakala, Bedoumra Kordjé et Birama Sidibé.

Les huit candidats à la présidence de la banque africaine de développement, en mai 2015. Au centre Akinwumi Adesina, à gauche Thomas Zondo Sakala, Bedoumra Kordjé et Birama Sidibé. © AFDB_Group/Twitter

Ces anciens dirigeants, dont trois candidats à l’élection de 2015, demandent un réexamen des accusations de mauvaise gouvernance contre le président de la BAD. Et appellent à un « consensus » pour sortir de la crise.

C’est un appel au « consensus » et à une « sortie de crise par le haut » mais, en lisant entre les lignes, il a toutes les chances de jeter de l’huile sur le feu.

Dans une lettre parvenue à Jeune Afrique lundi 22 juin, cinq anciens vice-présidents de la Banque africaine de développement (BAD) plaident pour « une investigation indépendante » examinant « les allégations et les éléments de preuve » présenté par un groupe de lanceurs d’alerte et visant la gouvernance du patron de l’institution, le Nigérian Akinwumi Adesina.

Une campagne difficile

Cette prise de parole – cosignée par le Tchadien Bedoumra Kordjé, le Mauritanien Ousmane Kane, le Malien Birama Sidibé, le sud-africain Mandla Gantsho et le Zimbabwéen Thomas Zondo Sakala – intervient alors que la BAD et son président, élu en 2015 et unique candidat à sa réélection à la fin août, traversent une tempête depuis le début de l’année en raison d’accusations internes de mauvaise gouvernance. Démenties par l’intéressé, ces accusations rendent la campagne pour sa reconduction à son poste plus incertaine que prévue.

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte