Archives

L’État entre dans le capital de Ciprel

| Par Jeune Afrique

Le gouvernement ivoirien vient d’acquérir 14,7 % des parts de la Compagnie ivoirienne de production d’électricité (Ciprel), filiale du groupe Bouygues. L’opération, parrainée par un pool bancaire constitué de Bank of Africa (BOA), la Banque internationale de l’Afrique de l’Ouest (BIAO) et la Standard Chartered, a coûté 70 millions d’euros. La Ciprel a obtenu, le 20 mai, un financement de 12 milliards de F CFA de la Banque ouest-africaine de développement (BOAD) pour augmenter sa capacité de production, qui passera de 210 MW actuellement à 321 MW en 2010, et installer une nouvelle centrale à gaz à Vridi. La construction sera assurée par l’entreprise française Cegelec.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte