BTP & Infrastructures

Arise P&L choisit Andrew Dawes, un poids lourd du secteur portuaire, pour le diriger

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 22 juin 2020 à 18h24
L'ensemble du New Owendo au Gabon.

L'ensemble du New Owendo au Gabon. © GSEZ Ports & Logistics

Le développeur panafricain de solutions logistiques et d’infrastructures Arise doit annoncer la nomination d’Andrew Dawes à la tête de sa filiale « ports et logistique », Arise P&L. Le choix de cet Anglais de 47 ans, ancien d’AP Möller et de DP World, s’inscrit dans la dynamique de restructuration autour de trois entités.

La nomination d’Andrew Dawes est un signal fort envoyé par Arise Ports & Logistics (P&L), qui affiche de grandes ambitions pour ce segment stratégique comprenant des chantiers portuaires à San Pedro, en Côte d’Ivoire, et à Nouakchott, en Mauritanie.

Ancien d’APM Terminals et de DP World, cet Anglais de 47 ans cumule plus de 25 ans d’expérience dans la gestion des infrastructures portuaires, des opérations et des services en Afrique, en Asie et au Moyen-Orient. Au fil de son parcours, il a notamment supervisé les opérations de sept installations portuaires de la région Asie-Pacifique pour le philippin ICTSI après avoir dirigé les opérations de divers terminaux APM au Nigeria et à Oman.

Après la réorganisation en silos de ses activités et l’entrée d’A.P. Moller Capital (APMC) au tour de table d’Arise P&L le 23 janvier dernier, cette « nomination confirme la volonté d’Arise de passer à la vitesse supérieure pour renforcer sa capacité à développer ses réseaux d’écosystèmes industriels et concrétise sa restructuration autour d’entités indépendantes », explique un membre de sa direction.

Andrew Dawes prendra les rênes d'Arise P&L à compter du 1er juillet 2020.

Andrew Dawes prendra les rênes d'Arise P&L à compter du 1er juillet 2020. © ICTSI

Vers une nouvelle organisation

Andrew Dawes devrait prendre ses fonctions le 1er juillet et sera basé à Libreville au Gabon, où Arise P&L exploite le port international New Owendo (NOIP) dédié au vrac et le port minéralier d’Owendo (OMP). Il sera aussi chargé de superviser et de mener à terme les chantiers du terminal industriel polyvalent de San Pedro (TIPSP) et du terminal à conteneurs de Nouakchott (TCN), à un stade avancé de développement et qui devraient être livrés en 2021.

Il rapportera au comité de direction d’Arise P&L, composé de Kim Fejfer, Paul Beuyukian, Flemming Dalgaard, Gagan Gupta, N. Muthukumar, Venkataramani Srivathsan, Samaila Zubairu et Oliver Andrews.

Cette nomination, la première d’une série à venir, s’inscrit dans le sillage des initiatives récentes d’Arise et de ses actionnaires pour permettre à chacune de ses entités de se développer de manière autonome tout en bénéficiant des réseaux et ressources du groupe.


>>> À lire sur Jeune Afrique Business+Arise réunit Olam et AFC dans tous ses métiers <<<


En début d’année, afin de structurer Arise autour de ses activités, le groupe s’est réorganisé en trois entités distinctes : Arise Ports & Logistics (P&L), Arise Integrated Industrial Platforms (IIP) et Arise Infrastructures services (IS). Arise P&L compte désormais à son tour de table les entreprises A.P. Moller Capital (43 %), capital-investisseur danois expert en matière de transport maritime et de logistique, Olam International (31 %) et Africa Finance Corporation (AFC), dont la participation au capital d’Arise P&L a été portée de 21 % à 26 %.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte