Défense

Aqmi confirme la mort de son fondateur Abdelmalek Droukdel

| Par
Mis à jour le 19 juin 2020 à 11h51
Des soldats français dans le nord du Mali, le 1er mars 2013.

Des soldats français dans le nord du Mali, le 1er mars 2013. © Ghislain Mariette/AP/SIPA

Dans une vidéo, Aqmi a reconnu la mort d’Abdelmalek Droukdel, tué le 3 juin par l’armée française dans le nord du Mali. Le groupe jihadiste y promet également de poursuivre son combat contre la France et ses alliés au Sahel.

Deux semaines après le raid des forces spéciales françaises qui lui a coûté la vie dans le nord du Mali, Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) a confirmé, dans une vidéo, la mort de son fondateur et leader historique algérien.

Repérée par Site, groupe américain spécialisé dans la surveillance des groupes jihadistes, cette vidéo de propagande fait l’éloge funèbre d’Abdelmalek Droukdel et promet aussi de poursuivre le combat contre la France et ses alliés au Sahel et en Afrique du Nord. Aucun successeur n’a en revanche été désigné pour l’instant.

Le 3 juin, Droukdel avait été tué par les forces spéciales françaises à Talhandak, dans le nord du Mali, à quelques kilomètres de la frontière avec l’Algérie. Le fondateur d’Aqmi, que beaucoup pensaient caché en Kabylie, avait été repéré par les services de renseignement français et américains alors qu’il faisait route vers le Mali. Une fois qu’il y est entré, une opération a été montée par l’armée française pour le neutraliser.

À la tête d’Aqmi depuis sa fondation en 2007, Droukdel, 50 ans, était un des chefs jihadistes les plus recherchés du continent. Il était aussi une des dernières figures algériennes du groupe, la plupart de ses compatriotes et lieutenants ayant été éliminés ces dernières années. Avec Aqmi affaiblie, les ambitions d’Al-Qaïda au Sahel reposent plus que jamais sur les épaules du Malien Iyad Ag Ghaly et son Groupe de soutien à l’islam et aux musulmans (GSIM), qui fédère la plupart des katibas jihadistes de la région.

Newsletter :
déjà 250 000 inscrits !

Recevez chaque jour par email,
les actus Jeune Afrique à ne pas manquer !

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte