Entreprises & marchés

Gabon : la bataille pour la gestion des déchets à Libreville touche-t-elle à sa fin ?

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 15 juin 2020 à 09h30
Julien Nkoghe Bekale

Julien Nkoghe Bekale © François Zima pour JA

Le bras de fer au sein du gouvernement pour le contrôle de l’important marché lié à la collecte et au traitement des ordures ménagères de Libreville semble trouver une issue. Le Premier ministre a tranché en faveur de la mairie de la capitale gabonaise.

Après plus d’un an d’atermoiements, un décret transférant aux collectivités locales la collecte des ordures ménagères et la gestion des importants marchés publics afférents a été pris le 12 juin, en Conseil des ministres. Selon nos informations, le Premier ministre Julien Nkoghe Bekale avait annoncé cette décision le 9 mai aux membres du gouvernement concernés et au maire de Libreville, Léandre Nzué, lequel sera désormais en charge de la passation de ce contrat, financé à plus de 650 millions de F CFA mensuels.

Une loi jamais appliquée

Cet article est réservé aux abonnés

Déjà abonné ?

Accédez en illimité à Jeune Afrique Digital
Accès à tout le site web - 2 applis - 1 édition digitale - 2 newsletters

puis 7,99€/mois, sans engagement

(payez en une fois et profitez de 2 mois offerts !)

1 minute suffit pour vous abonner à Jeune Afrique Digital !

  • + votre numéro spécial Jeune Afrique en version numérique
  • + d'analyses
  • + d'informations exclusives
  • + de débats
  • + d'historique (2 ans d'archives)
  • + d'avant-première (accès 24h avant la publication)
  • + de formats (site web, 2 applis, 1 magazine digital, 2 newsletters)

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte