Agroalimentaire

Agriculture : Pékin restructure le groupe Syngenta

Ning Gaoning, membre du 13ème comité national des politiques de consultation chinoises, en Chine le 8 mars 2018. © Wang Peng/XINHUA-REA

L’acquisition par ChemChina de Syngenta pour 44 milliards de dollars, finalisée en juin 2017, est la plus importante opération chinoise jamais réalisée à l’étranger. Objectif de cette emplette coordonnée par Pékin : faire entrer la Chine dans la cour des grands en matière de semences agricoles et de pesticides, un secteur crucial où elle était quasi absente.

Conscient de l’endettement massif supporté du fait de Syngenta par ChemChina, Pékin pousse à un rapprochement du nouveau géant avec Sinochem, autre acteur majeur de la chimie, présent notamment dans les engrais. Signe de cette autre mégafusion à venir, le 17 juillet, Gaoning Ning, le président de Sinochem depuis 2015, a été également nommé président de Syngenta.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte