Elections

[Édito] Honni soit qui Mali pense

Par

François Soudan est directeur de la rédaction de Jeune Afrique.

Cecile Kyenge, chef de la mission d'observation de l'UE, lors du dépouillement à Bamako, le 29 juillet, à l'issue du premier tour de la présidentielle. © REUTERS/Luc Gnago

Fâcheuse tendance que celle qui conduit à ne voir les élections en Afrique que sous l’angle de leurs imperfections, comme si la voie électorale n’était pas une pente naturelle des sociétés africaines et qu’elle engendrait plus de problèmes qu’elle n’en résolvait.

C’est d’abord oublier un peu vite que la phase d’institutionnalisation du modèle démocratique en Europe a pris plus d’un siècle. C’est, surtout, faire fi des progrès constants réalisés sur le continent s’agissant de la crédibilité des scrutins. À preuve : le déroulement globalement satisfaisant des élections des 29 et 30 juillet au Mali et au Zimbabwe, deux pays à l’environnement sécuritaire précaire. De Bamako à Harare, les candidats ont pu mener librement campagne, et le calme a prévalu le jour du vote : bien peu d’observateurs auraient parié sur un tel scénario.


>>> A LIRE – Présidentielle au Mali : IBK et Soumaïla Cissé s’affronteront au second tour


C’est au surlendemain du scrutin que la situation s’est brusquement tendue au Zimbabwe, pays fraîchement sorti de la dictature et où l’armée exerce encore de facto le pouvoir : face aux manifestations de l’opposition, les

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte