Politique

Tunisie : Béji Caïd Essebsi vit son moment « Bourguiba »

Le président pose à côté du buste du père de la Tunisie moderne. © Ons ABID pour JA

Le président de la République tunisienne doit annoncer dans les prochains jours un projet de loi sur les libertés et l’égalité. La bataille entre modernistes et conservateurs est relancée.

La date n’a pas été officiellement annoncée. Le sérail affirme que la présidence a opté pour le 13 août, jour de la fête de la femme et de la famille, qui commémore la promulgation du Code du statut personnel (CSP), pour rendre ses arbitrages en matière de libertés et d’égalité.

Le CSP, poussé par Habib Bourguiba en 1956, marque alors une révolution. La Tunisie devient le premier pays arabo-musulman à consacrer l’émancipation de la femme. Un acte fondateur du « bourguibisme ». À l’époque, Béji Caïd Essebsi (BCE) est conseiller chargé des Affaires sociales auprès du gouvernement. Il s’interroge sur le timing. Et s’en ouvre à Bourguiba.

« Devant la levée de boucliers des conservateurs contre la réforme du statut de la femme, je me suis enhardi à lui demander si la réforme était à ce point une priorité », écrit-il en 2009 dans son livre Habib Bourguiba. Le bon grain et l’ivraie (Éd. Sud Éditions). Le chef d’État lui répond : « Si cette réforme n’est pas réalisée maintenant, elle ne pourra peut-être plus jamais être réalisée et je ne suis pas sûr de pouvoir moi-même la réaliser encore dans six mois ! »

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte