Politique

Tentative d’alliance anti-Biya au Cameroun, un référendum sous tension aux Comores…

© JA

Les tractations ont démarré au sein de l'opposition camerounaise en vue d'une hypothétique candidature unique face à Paul Biya pour la présidentielle. Aux Comores, le référendum de ce lundi est contesté par l'opposition... Chaque semaine, Jeune Afrique vous rend compte de l’activité des contre-pouvoirs africains.

• Cameroun : unis contre Biya ?

Adrienne Surprenant/Collectif Item pour JA

Sous la pression de leurs militants, les tractations se poursuivent entre NOW, le mouvement d’Akere Muna (emmené par Joseph Lea Ngoula, coordinateur à la mobilisation, et Maxime Jong, le stratège de campagne), et le Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) de Maurice Kamto, qu’animent les avocats Emmanuel Simh et Michèle Ndoki. Muna et Kamto doivent se rencontrer avant le 8 août, date à laquelle sera publiée la liste officielle des candidats à la présidentielle.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte