Transport aérien

Dix choses à savoir sur Abdelhamid Addou, le patron de la Royal Air Maroc

Abdelhamid Addou PDG de Royal Air Maroccopyright: Guillaume Molle pour JA © Guillaume Molle pour JA

Après deux ans et demi aux commandes de la Royal Air Maroc (RAM), le dirigeant connaît son premier bras de fer avec le redoutable syndicat des pilotes de ligne. Une sérieuse crise sociale qui le met à l'épreuve.

  • Parachuté

Lundi 8 février 2016, Abdelhamid Addou est présenté aux membres du conseil d’administration de la Royal Air Maroc pour être coopté en tant que PDG. Deux jours auparavant, le roi, Mohammed VI, avait pris la décision d’éjecter du cockpit Driss Benhima, qui s’apprêtait à souffler sa 10e bougie aux commandes du transporteur national.

  • Quadragénaire

Il devient, à 44 ans, le plus jeune PDG de l’histoire de la compagnie. Une consécration pour celui qui a toujours été premier de la classe. Ses camarades de promotion de l’École Mohammadia d’ingénieurs, dont il a été diplômé en 1996, décrivent un élève « brillant », « réservé » et « peu turbulent ». Des traits de caractère qu’il gardera tout au long de sa carrière.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte