Dossier

Cet article est issu du dossier «Aérien : Emirates, quelle stratégie pour demain ?»

Voir tout le sommaire
Transport aérien

Aérien : Emirates veut poursuivre son envol

La photo d'un avion de la compagnie prise par un émirati de l'aéroport de Dubaï, le 29 juillet 2008. © MARWAN NAAMANI / AFP

Du fait de la chute des cours du pétrole, d’avions trop gros et de l’absence de partenariats locaux efficaces, la croissance de la compagnie émiratie a ralenti ces deux dernières années. Mais le groupe dubaïote peaufine ses plans pour continuer son expansion.

Dans quelques jours, et pendant tout le mois d’août, à Dakar, Abidjan et Lagos, des milliers de pèlerins africains convergeront à bord des avions d’Emirates pour rejoindre les lieux saints de La Mecque. Capacités supplémentaires, franchise bagages relevée à 45 kg… La compagnie du Golfe (27,9 milliards de dollars – 22,6 milliards d’euros – de chiffre d’affaires annuel au 31 mars 2018, en hausse de 8 %) a décidé cette année encore de mettre les petits plats dans les grands pour ces passagers bien particuliers.

Mais parmi les 5,8 millions de voyageurs du continent qui ont transité par son méga-hub de Dubaï l’année dernière – ils représentent 10 % de son trafic global et 10 % de ses résultats financiers –, c’est chez les importateurs qu’elle trouve son plus important vivier de clientèle. Emirates constate une hausse constante de la fréquentation depuis l’Afrique de ses routes vers la

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte