Finance

[Tribune] Comment utiliser les marchés financiers pour dynamiser les économies d’Afrique centrale

Par

Ancien de McKinsey et de l’AFD, associé d'Okan, société de conseil en stratégie et en finance dédiée à l’Afrique.

Des traders à la Bourse de Lagos, au Nigeria, en juin 2016. © Sunday Alamba/AP/SIPA

Pour apporter la « sève financière » dont les économies ont besoin, il convient que les acteurs privés et publics puissent travailler ensemble autour d’actions concrètes. Explications par Amaury de Féligonde (Okan) et Marc Kamgaing (Harvest AM).

«Trop de finance tue la finance. » La crise des subprimes de 2008 a semé le chaos sur les Bourses mondiales, ruinant des milliers d’épargnants et pénalisant lourdement les économies occidentales. En Afrique centrale, rien de tel : la zone pâtit d’un fort retard en matière de développement des marchés financiers, et les organismes africains (BAD) et internationaux (FMI) insistent sur la nécessité de développer des marchés efficients pour financer le développement.

Plus de quinze ans après leur création, les Bourses de Douala (DSX) et de Libreville (BVMAC) comptent seulement quatre sociétés cotées (contre 45 sur la BRVM d’Abidjan, 65 à Nairobi et 169 à Lagos). La capitalisation boursière cumulée en Afrique centrale demeure anecdotique (environ 270 millions d’euros) et représente 0,5 % du PIB (contre 15 % pour la BRVM, 50 % pour la place de Casablanca et 200 % à Johannesburg). Les

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte