Politique

Cameroun : la garde rapprochée de Paul Biya

Paul Biya aux Nations unies. © UN Photo/Evan Schneider

Il s'est déclaré candidat à sa propre succession le 13 juillet, par un tweet. Le chef de l'État camerounais à jusqu'au 7 octobre, date du scrutin présidentiel, pour mobiliser son camp et ses compatriotes autour de sa septième candidature - sa première élection remontant à 1984. Qui seront ses lieutenants pendant la campagne ?

  • Philémon Yang

Wang Zhao/AP/SIPA

Premier ministre depuis neuf ans. Anglophone. Probable directeur de campagne, même s’il lui sera difficile d’animer celle-ci dans sa région natale du Nord-Ouest en raison des combats qui opposent l’armée aux sécessionnistes.

  • Sthéphane Fouks

DENIS/REA ;

Communiquant français, vice-président d’Havas. Visiteur régulier du palais d’Etoudi (sa dernière rencontre avec Paul Biya a eu lieu en mai). Sa collaboration avec le candidat remonte aux scrutins présidentiels précédents. Son contrat devrait être renouvelé.

  • Chantal Biya 

DR

Première dame. L’un des principaux atouts du président, notamment auprès des

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte