Diplomatie

Lusophonie : Obiang Nguema vexé

Teodoro Obiang Nguema, président de la Guinée équatoriale, au siège des Nations Unies, à New York, le 21 septembre 2017. © UN Photo/Rick Bajornas

Le président équato-guinéen a claqué la porte de la conférence des chefs d'État de la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP). Il espérait, en vain, obtenir l'organisation du prochain sommet de la CPLP, en 2020.

Lors de la XIIe conférence des chefs d’État de la Communauté des pays de langue portugaise (CPLP), au Cap-Vert, les 17 et 18 juillet, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo, dont le pays, hispanophone, est néanmoins membre de la CPLP, n’a pas obtenu l’organisation de son prochain sommet en 2020.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte