Politique

[Tribune] Si Madiba voyait ça…

Par

Marianne Séverin est docteur en Science politique, chercheure associée au laboratoire de recherche Les Afriques dans le Monde (LAM), à l'Institut d'études politiques (IEP) de Bordeaux.

Un homme forme un coeur devant un poster de Nelson Mandela lors d'une marche à Pretoria, en Afrique du Sud, le mercredi 11 décembre 2013. © Peter Dejong/AP/SIPA

« Qu’avez-vous fait du collectif, de la solidarité, de l’unité ? » Telle est la question qu’aurait pu poser avec vigueur Nelson Mandela, dont l’Afrique du Sud a fêté le centenaire de la naissance le 18 juillet.

Pas sûr d’ailleurs qu’il aurait apprécié d’être ainsi célébré par un pays où la loi du plus fort semble prévaloir désormais, où le nationalisme exacerbé et le racisme revendiqué sont la règle et non l’exception, où le collectif, la solidarité tendent à être remplacés par la division, voire la haine de l’autre. Cette célébration met donc paradoxalement en lumière une nation Arc-en-Ciel qui tend à s’étioler à cause de plaies encore trop profondes et mal cicatrisées, une Afrique du Sud à son tour abîmée par les cancers qui rongent l’ensemble du continent, parmi lesquels la mauvaise gouvernance, la corruption et l’égoïsme de trop nombreux leaders politiques.

Que dirait Madiba du Congrès national africain (ANC) qui l’a porté, façonné dès les premières heures de son engagement, en 1942 ? Les leaders politiques de l’ANC auraient à répondre de leurs échecs et de leur trahison de la majorité

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte