Diplomatie

[Tribune] L’Afrique centrale, moteur de l’intégration continentale en panne

Par

François Louncény Fall est secrétaire général adjoint des Nations unies, représentant spécial du secrétaire général de l’ONU et chef du Bureau régional des Nations unies pour l’Afrique centrale (Unoca).

Siège de la Banque de Développement des Etats de l'Afrique Centrale (BDEAC), à Brazzaville (Congo). © Baudouin Mouanda pour JA.

Les espoirs affichés lors de la signature de l'accord sur la Zone de libre-échange continentale, à Kigali, ne deviendront réalité qu'à la condition que les États mettent en place desolitiques socio-économiques capables d’induire un développement durable et inclusif, ainsi que des mécanismes de prévention des conflits et de gestion pacifique des crises.

Le 21 mars 2018, les pays africains ont fait un pas important vers l’intégration en signant à Kigali, au Rwanda, l’accord sur la zone de libre-échange continentale (zlec). Le succès de cette initiative, et de tant d’autres qui ont été prises pour renforcer l’intégration régionale en Afrique, sera tributaire des progrès réalisés par les cinq communautés économiques régionales (CER) qui constituent la charpente tant de l’intégration politique et économique que de l’architecture de paix et de sécurité du continent.

Or, si des progrès tangibles ont été accomplis par certaines d’entre elles, notamment par la Cedeao et la Communauté de développement d’Afrique australe (SADC), d’autres avancent à un rythme plus lent, comme la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC).

Il est évident que l’intégration africaine passera par la CEEAC ou ne se fera pas

Mais compte tenu de

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte