Politique

Mali : des reporters serbes travaillant pour Soumaïla Cissé renvoyés dans leur pays

Soumaïla Cissé, en juillet 2017. © Vincent Fournier/Jeune Afrique/JA

Trois reporters serbes chargés de réaliser des vidéos de campagne pour le candidat Soumaïla Cissé ont été identifiés par les services de renseignements comme étant d’anciens soldats. Ils ont été libérés une semaine plus tard.

Le 29 juin, trois Serbes se présentant comme cameraman, réalisateur et technicien, ont atterri à l’aéroport de Bamako afin de réaliser des vidéos de campagne pour le candidat Soumaïla Cissé.

À leur arrivée, Miksa Andelkovic, Rasko Miljkovic et Igor Turcinovic ont été accueillis par les services de renseignements, qui les ont placés dans un lieu tenu secret, avant de les identifier comme étant, selon eux, d’anciens soldats serbes.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte