Diplomatie

RDC : António Guterres et Moussa Faki Mahamat à Kinshasa après le 8 août

Moussa Faki Mahamat, le président de la commission de l’UA (à g.), et António Guterres, le secrétaire général de l’ONU, © Montage JA/Bebeto Matthews/AP/SIPA

Kinshasa souhaite que la visite du secrétaire général de l’ONU, António Guterres, et du président de la commission de l’UA, Moussa Faki Mahamat, ait lieu après la clôture, le 8 août, du dépôt des candidatures pour la présidentielle.

António Guterres, le secrétaire général de l’ONU, et Moussa Faki Mahamat, le président de la commission de l’UA, n’ont pas pu se rendre à Kinshasa le 10 juillet – date annoncée dans les médias mais que les autorités congolaises n’avaient jamais confirmée.

Joseph Kabila avait même dépêché Léonard She Okitundu, son vice-Premier ministre, le 1er juin à New York pour qu’il prévienne António Guterres que ce rendez-vous ne pourrait être honoré ce jour-là et l’avait envoyé dans la foulée à Addis-Abeba en avertir Faki Mahamat.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte