Politique

Kenya : William Ruto et Uhuru Kenyatta, une rupture inéluctable ?

© Infographie JA

Le président Uhuru Kenyatta devait passer le relais en 2022 à son colistier, William Ruto, son vice-président. Leurs relations se sont récemment tendues, le signe d'un revirement de la part du chef de l'État ?

Confortablement assis dans le jardin de sa luxueuse résidence, dans le quartier tout aussi chic de Karen, à Nairobi, William Ruto n’y va pas par quatre chemins : « Je n’ai pas soutenu Uhuru Kenyatta [en étant son colistier lors des présidentielles de 2013 et 2017] pour qu’il soutienne en retour [ma candidature à celle de 2022]. »

En lançant cette pique le 8 juillet au micro de la chaîne NTV, le vice-président confirme les rumeurs qui circulaient depuis plusieurs semaines : ses relations avec le chef de l’État ne sont pas au beau fixe.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte