Société

[Tribune] Quand les réseaux sociaux ravivent les conflits ethniques

Par

Avocate camerounaise, directrice exécutive d'Internet sans frontières.

Vue de Cow Street à Bamenda, le 23 juillet 2007 © Rbairdpcam/CC/Flickr

Le conflit qui traverse actuellement le Cameroun, nourri par une propagande de désinformation incitant à la haine, révèle les difficultés qu'ont les réseaux sociaux à traquer et supprimer les contenus problématiques publiés sur le pays.

Quiconque a parcouru les fils de discussion en ligne consacrés au conflit qui traverse actuellement le Cameroun a remarqué la polarisation rampante des opinions, alimentée par des idéologues locaux ou de la diaspora. Elle oppose d’un côté ceux qui véhiculent l’idée que certains Camerounais de l’Ouest, en particulier les anglophones, seraient des sous-hommes antipatriotes, et de l’autre, ceux qui accusent les Bétis et les Bulus, ethnies du sud du Cameroun, de commettre un génocide.

La propagande nauséabonde des deux camps s’appuie sur des publications, illustrées par des vidéos ou des photos d’une violence inouïe, mais à la viralité assurée sur les réseaux sociaux. La volonté des auteurs de ces posts d’inciter à la haine de l’autre, en usant notamment de raccourcis et d’informations délibérément trompeuses, est manifeste.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte