Vie des partis

Côte d’Ivoire – Sylvain N’guessan : « Parler de rupture entre Bédié et Ouattara est prématuré »

Sylvain N'GUESSAN. © DR

Alors que le parti unifié RHDP est porté sur les fonts baptismaux par Alassane Ouattara sans la participation de Henri Konan Bédié, le politologue ivoirien Sylvain N'guessan décrypte les relations entre les deux hommes.

Pour la première fois, Alassane Ouattara, a formé son nouveau gouvernement, le 10 juillet, sans avoir consulté Henri Konan Bédié. Peut-on parler de rupture entre les deux alliés ?

Ce serait prématuré. En nommant des cadres du PDCI [Parti démocratique de Côte d’Ivoire] à la tête de ministères sans même consulter Henri Konan Bédié, le RDR [Rassemblement des républicains] a forcé les choses en vue de la constitution du parti unifié.

Je ne crois pas qu’Alassane Ouattara veuille diviser le PDCI

Tout dépendra désormais de la manière dont va réagir le PDCI. S’il prend le risque de convoquer un conseil de discipline pour sanctionner ses ministres et présidents d’institution, il engagera une confrontation directe, mais il s’affaiblira aussi.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte