Cinéma

Cinéma : « Mon tissu préféré », le huis clos intimiste de la Syrienne Gaya Jiji

Dans un immeuble de Damas... Une scène de « Mon tissu préféré » de la réalisatrice syrienne Gaya Jiji. © Sophie dulac Distribution.

Avec "Mon tissu préféré", sélectionné à Cannes cette année, la réalisatrice syrienne Gaya Jiji livre un huis clos intimiste sur l’émancipation des femmes au Moyen-Orient.

Un film contemporain se passant en Syrie et tourné par une cinéaste syrienne ? Et qui de surcroît ne propose pas un témoignage direct sur la guerre civile ? Voilà qui n’est pas banal et explique l’intérêt que peut – et doit – susciter la sortie sur les écrans de Mon tissu préféré, projeté cette année sur la Croisette dans la section officielle « Un certain regard ». Et ce d’autant qu’il s’agit du premier long-métrage de la première réalisatrice syrienne à avoir jamais eu les honneurs d’être sélectionnée à Cannes, Gaya Jiji. Une œuvre ambitieuse, remarquée à juste titre pour sa mise en scène maîtrisée et son sujet corrosif.

Du mal à communiquer et à assumer leurs frustrations de femmes condamnées à vivre selon les canons de la tradition

Nous sommes en 2011, à Damas, alors que dans le monde arabe se déploient ces printemps dont on ne sait pas encore qu’ils seront presque toujours sans lendemain. Malgré les affrontements déjà meurtriers entre partisans et adversaires de Bachar al-Assad, on n’imagine pas encore à quel point la suite des événements sera dramatique. Dans cette ambiance tendue, un immeuble sert de décor quasi unique à une histoire de mariage arrangé qui va emprunter des détours inattendus.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte