Dossier

Cet article est issu du dossier «Cameroun : l'éternel retour»

Voir tout le sommaire
Économie

Cameroun – Célestin Tawamba : « Notre système fiscal est confiscatoire »

Célestin Tawamba, président du GICAM, dans son bureau de Douala, Cameroun, le 29 Juin 2018. © Adrienne Surprenant/Collectif Item pour JA

Le président du Groupement inter-patronal du Cameroun (Gicam), Célestin Tawamba, dévoile quelques orientations du premier livre blanc de l’économie camerounaise que la principale centrale patronale du pays s’apprête à publier.

Élu en juin 2017 à la tête de la principale centrale patronale du pays et, en mai 2018, à la présidence de l’Union des patronats d’Afrique centrale (Unipace), Célestin Tawamba, le fondateur du groupe Cadyst Invest (Cinpharm, SIPP, La Pasta, Panzani Cameroun) dévoile quelques orientations du premier livre blanc de l’économie camerounaise que le Gicam s’apprête à publier.

Jeune Afrique : Où en est le livre blanc que le Gicam élabore depuis bientôt un an ?

Célestin Tawamba : Il sera présenté en septembre. C’est un projet capital pour le Gicam et sur lequel notre engagement est total. Au moment où s’accumulent des signes qui font craindre une mise en péril de l’ambition de faire du Cameroun un pays émergent à l’horizon 2035, ce livre blanc vise à proposer des voies et des moyens d’asseoir, de manière pérenne, la compétitivité des entreprises. Entreprises dont le développement est le

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte