Société

[Chronique] Tunisie : « Droit de la famille » contre libertés individuelles

Par

Frida Dahmani est correspondante en Tunisie de Jeune Afrique.

Faculté des sciences humaines et sociales de Tunis. Les femmes représentent 62% des étudiants... mais 41,9% des diplômées du supérieur sont au chômage. © Francesca Oggiano/INVISION-REA

En coulisses, ils fourbissaient leurs armes depuis des semaines. Rongeaient leur frein depuis des mois. Préparaient leurs argumentaires fallacieux depuis des années...

Les revoilà, les ennemis de l’État civil tunisien et de la différence, sortis du bois une fois le rapport de la Commission liberté et égalité (Colibe) présenté au public.

Rien de bien surprenant : ces ultras, défenseurs de la charia, que l’on croyait disparus avec l’adoption de la Constitution en 2014, se tenaient en réalité en embuscade. À Ghardimaou, par exemple, sous le nom d’Okba Ibn Nafaâ, une katiba d’Aqmi en Tunisie. Laquelle a qualifié l’attaque contre une unité de la garde nationale dimanche 8 juillet de « victoire de la charia ».

« Les appels à manger publiquement pendant le ramadan, les droits donnés aux homosexuels et les dispositions de la Colibe représentent une provocation évidente pour les sentiments des musulmans », écrivent les terroristes, comme s’ils pouvaient sonder les cœurs et les reins des croyants.


 >>> A LIRE – Tunisie : pourquoi la loi sur l’égalité en matière d’héritage suscite la polémique


L’offensive contre les droits humains est lancée. Toute avancée non agréée par les lois divines est jugée licencieuse. Les « apostats » sont nombreux : intellectuels, élite, journalistes, politiques.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte