Dossier

Cet article est issu du dossier «Cameroun : l'éternel retour»

Voir tout le sommaire
Musique

Tenor, le rappeur de Yaoundé

Le nom de scène de Ténor est l’acronyme de « toucher l’excellence dans la négritude ordinaire du rap ». © TENOR

Premier artiste du pays à signer chez Universal Music, le phénomène du hip-hop kamer, 20 ans tout juste, prépare un concert événement dans sa ville natale. Étapes suivantes : une nouvelle tournée européenne et la sortie d’un album.

Dans sa robe tout aussi flamboyante que sa coiffure, Chantal Biya apprécie la soirée. Nous sommes le 4 mars 2017, au Palais des congrès de Yaoundé. Enchantée par le titre Do le dab, du jeune rappeur Tenor – nommé dans les catégories « révélation de l’année » et « chanson populaire » des Canal 2’Or –, la première dame place son visage dans le pli du coude tout en pointant ses deux bras parallèles vers le ciel dans la direction opposée… Un « dab » dans les règles de l’art. Et un buzz national. Tenor ne descend pas de son nuage.

Né le 11 avril 1998 d’un père ewondo et d’une mère bulue, Thierry Mengoumou Ayia, alias Tenor (acronyme de « toucher l’excellence dans la négritude ordinaire du rap ») obtient son certificat d’études à l’école Saint-Vincent-Pallotti de Nkol Eton, à Yaoundé, où il poursuit sa scolarité au collège de la Retraite, puis dans celui du Père-Monti. C’est au tout début de ses études secondaires qu’il envisage de se consacrer au hip-hop.

« Je chante depuis tout petit mais, à 12 ans, j’ai commencé à écouter du rap français : Booba, La Fouine… », se souvient Tenor. Bon sang ne saurait mentir : avec un grand-père (et homonyme) musicien et un frère (Ghislain Laroche) dans le milieu, il a de qui tenir.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte