Politique

Algérie : que devient Layla Haddad, depuis sa vidéo hostile à Abdelaziz Bouteflika ?

Layla Hadad, dans la vidéo tournée dans l’enceinte du Parlement européen. © Capture écran/YouTube/AlgérieMondeInfosTV

Depuis la publication, le 31 mai, d'une vidéo hostile à Abdelaziz Bouteflika, le soufflé est retombé mais la journaliste Layla Haddad, elle, continue à défrayer la chronique.

Sa vidéo tournée dans l’enceinte du Parlement européen a provoqué un incident diplomatique entre l’institution et l’Algérie. Le 31 mai, la journaliste Layla Haddad, ressortissante belge d’origine algérienne, interpelle Abdelaziz Bouteflika depuis Bruxelles, lui enjoignant en des termes d’une grande violence de renoncer au pouvoir dont il s’est emparé, dit-elle, « par effraction ».

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné à l'édition papier ?
Contactez-nous à mkt@jeuneafrique.com pour bénéficier d'une offre spéciale.

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte