Culture

Mali : Rokia Traoré ajoute un complexe hôtelier à l’Espace culturel Passerelle

La chanteuse malienne. © Moland FENGKOV/HAYTHAM-REA

Une trentaine de chambres et une piscine sont en construction au sein de l’Espace culturel Passerelle, jouxtant le domicile malien de la chanteuse Rokia Traoré.

En avril 2016, la plus célèbre des chanteuses maliennes inaugurait l’Espace culturel Passerelle, dans le quartier de Magnambougou – une concession rurale proche du troisième pont de Bamako. Érigé sur un terrain de 1 ha jouxtant le domicile malien de Rokia Traoré, il avait d’abord été conçu comme un lieu de création et de formation pour jeunes artistes.

On y trouve aujourd’hui un petit théâtre, qui a ouvert en septembre 2017, où l’on peut voir des spectacles tout en se restaurant, un grand studio de danse et un jardin empli de bougainvillée pouvant accueillir de grands événements et jusqu’à 1 300 personnes.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné à l'édition papier ?
Contactez-nous à mkt@jeuneafrique.com pour bénéficier d'une offre spéciale.

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte