Mines

Glencore : Ivan Glasenberg en terrain miné

Ivan Glasenberg a été l’artisan de la fusion, en 2013, de Glencore avec la compagnie minière Xstrata. © arnd wiegmann/REUTERS

Dans le viseur de la justice américaine pour des opérations en RDC et au Nigeria, Glencore et son emblématique patron Ivan Glasenberg font désormais face à la défiance des investisseurs.

Fin juin, le patron sud-africain de Glencore pensait avoir sauvé la mise de son groupe en RD Congo. Ivan Glasenberg venait d’éviter l’éviction de celui-ci de la mine de cuivre et de cobalt de Kamoto, moyennant un chèque de 150 millions de dollars (128 millions d’euros) pour la compagnie publique Gécamines, son partenaire local qui l’accusait de malversations. Mais quelques jours après avoir conclu cet arrangement avec Kinshasa, Glencore faisait face à une crise de confiance des marchés sans précédent à son égard pour le manque de transparence de ses affaires, en RDC donc, mais aussi au Nigeria et au Venezuela.


>>> A LIRE – [Tribune] Glencore joue avec le feu


Le 2 juillet, le département américain de la Justice l’a enjoint de lui transmettre des documents sur ses activités dans ces trois pays, où le groupe est soupçonné d’avoir enfreint la réglementation sur la corruption et le blanchiment d’argent. Une nouvelle affaire dont se serait bien passé Ivan Glasenberg.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné à l'édition papier ?
Contactez-nous à mkt@jeuneafrique.com pour bénéficier d'une offre spéciale.

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte