Communication & Médias

Maroc : entre 2M et Al Aoula, une guerre d’audience fratricide

Sur le plateau de la chaîne de télévision marocaine 2M. © Hassan OUAZZANI pour JA

Boudées toute l'année, les deux principales chaînes de télévision marocaines 2M et Al Aoula profitent du ramadan pour se réconcilier avec les téléspectateurs du royaume.

Durant la période sacrée, elles cumulent 75% de l’audience nationale. Habituelle grande gagnante de ce mois béni, 2M, dirigée par Salim Cheikh, aura fait face en 2018 à une concurrence plus féroce que d’habitude de la part d’Al Aoula, première chaîne du bouquet de la Société nationale de radiodiffusion et de télévision, menée par son PDG, Fayçal Laraïchi.

2M, contrôlée aussi par l’État (ironie du sort, Fayçal Laraïchi préside également la société chargée de sa diffusion), a certes remporté cette bataille en raflant 53,1 % d’audience, mais, après plusieurs années de déclin, Al Aoula, qui avait plafonné l’an dernier à 8 %, a atteint de manière inespérée 19,3 %.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné à l'édition papier ?
Contactez-nous à mkt@jeuneafrique.com pour bénéficier d'une offre spéciale.

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte