Immigration

[Tribune] Gardez ces migrants que je ne saurais voir

Par

Jihâd Gillon est journaliste à Jeune Afrique, il suit le Moyen-Orient et le Maghreb, plus particulièrement les nombreuses crises qui traversent la région, de la Libye aux pays du Golfe en passant par la Syrie.

Des réfugiés syriens à la frontière avec la Jordanie, le 4 mai 2016. © Raad Adayleh/AP/SIPA

Dans un contexte marqué par les vagues migratoires, les pays du Proche-Orient ne sont pas en reste et accueillent leur lot de réfugiés, dans des conditions pas toujours optimales.

La Jordanie s’en tire bien. Confronté à l’impatience d’une population en butte à la hausse des prix et des taxes, le royaume a chancelé pendant quelques semaines. En première ligne dans la crise des migrants, l’État jordanien abrite plus de 1 million de réfugiés syriens (pour 10 millions d’habitants), et arrive au bout de ses capacités d’accueil, dont il a chiffré le coût à 10 milliards de dollars [8,7 milliards d’euros] depuis 2011.

Ce petit pays sans ressources dépend fortement des subsides extérieurs, garantis par les États-Unis et le Conseil de coopération du Golfe (CCG) – largement dominé par les Saoudiens –, en échange d’une politique généralement conciliante envers ces partenaires stratégiques et leurs intérêts. Depuis le début de l’année, le gouvernement jordanien a reçu près de 600 millions de dollars d’aides américaines. Le CCG a mis en place en 2012 un programme d’aide sur cinq ans qui s’élève à 3,6 milliards de dollars afin de soutenir la Jordanie dans son défi migratoire – le nombre de réfugiés admis sur le territoire des États du Golfe est presque nul.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné à l'édition papier ?
Contactez-nous à mkt@jeuneafrique.com pour bénéficier d'une offre spéciale.

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte