Politique

São Tomé-et-Principe : à couteaux tirés, trois mois avant les législatives

Patrice Trovoada en visite en Inde, en 2015, un an après son arrivée à la primature. © Manish Swarup/AP/SIPA

Les autorités de São Tomé-et-Principe affirment avoir déjoué une tentative d’assassinat visant Patrice Trovoada, le Premier ministre. À trois mois des législatives, les tensions sont toujours vives.

Il s’en est fallu de peu : accusés de vouloir renverser Patrice Trovoada, deux hommes ont été arrêtés dans la nuit du 20 au 21 juin. Le Premier ministre de São Tomé-et-Príncipe devait être assassiné « d’une balle dans la tête » par un sniper, selon un enregistrement récupéré par les services de renseignements. Et les deux suspects ne sont autres qu’un sergent de l’armée, Ajax Managem, et que l’ex-ministre de l’Agriculture, Gaudencio Costa, issu du MLSTP/PSD.

Le principal parti d’opposition s’en est aussitôt désolidarisé mais a demandé « le respect de la présomption d’innocence ». Une position partagée par la justice, qui a décidé la remise en liberté – avec assignation à résidence – de l’ex-ministre, un juge ayant considéré que les preuves étaient insuffisantes. Il subsiste en effet des doutes sur certaines voix entendues sur l’enregistrement. Managem est, quant à lui, retenu dans une prison militaire.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné à l'édition papier ?
Contactez-nous à mkt@jeuneafrique.com pour bénéficier d'une offre spéciale.

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte