Dossier

Cet article est issu du dossier «Mauritanie : bouffée d'air frais»

Voir tout le sommaire
Politique

[Tribune] Mauritanie : notes noires, notes blanches

Par

Écrivain, directeur du Livre, directeur du festival littéraire Traversées mauritanides

Mohammed Ould Abdelaziz à Nouakchott, en 2012. © AMI pour JA

Après avoir accueilli, en 2016, le sommet de la Ligue arabe, Ould Abdelaziz poursuit une politique volontariste qui replace la Mauritanie dans son ancrage « naturel », entre entité arabe et entité africaine.

La Mauritanie est comme le blanc et le noir de l’œil, qui permettent la vue. C’est par cette métaphore que le président Moktar Ould Daddah définissait la nation dont il prit la destinée à l’indépendance, en 1960. Sa « composition bi-ethnique est une réalité qu’aucun dirigeant mauritanien ne peut ignorer sans prendre le risque de mettre en cause l’existence même du pays », écrit-il dans La Mauritanie contre vents et marées [éd. Karthala, 2003].

Symbolique, l’image relève de faits culturels, religieux, géographiques. Et géopolitiques au moment où la Mauritanie accueille le 31e sommet de l’Union africaine.


>>> A LIRE – Nouakchott se fait belle en vue du sommet de l’Union africaine de juillet


Ils sont nombreux, les signes et les composants d’une Mauritanie arabe et africaine. Madina Touré, chercheuse et bibliothécaire à l’université de Nouakchott, en offre régulièrement de passionnants exemples dans ses écrits, photos à l’appui. Les métissages, à travers les mariages, traversent moult familles religieuses et guerrières du Trarza au Cayor, en passant par le Fouta, de part et d’autre du fleuve Sénégal.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné à l'édition papier ?
Contactez-nous à mkt@jeuneafrique.com pour bénéficier d'une offre spéciale.

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte