Dossier

Cet article est issu du dossier «Mauritanie : bouffée d'air frais»

Voir tout le sommaire
Politique

Mauritanie – Mohamed Ould Maouloud : « C’est la majorité qui a rompu le dialogue »

Mohamed Ould Maouloud, président de l'Union des forces de progrès © DR

Le président de l’Union des forces de progrès, Mohamed Ould Maouloud, explique pourquoi l'UFP ne boycottera pas les scrutins de septembre en Mauritanie.

Président en exercice du Forum national pour la démocratie et l’unité (FNDU), la coalition de l’opposition dite radicale, le leader de l’Union des forces de progrès (UFP) explique pourquoi les négociations engagées pour préparer des élections apaisées en septembre ont capoté. Et pourquoi, malgré tout, il exclut le boycott.

Jeune Afrique : Participerez-vous aux législatives, aux municipales et aux régionales ?

Mohamed Ould Maouloud : Il est impossible de boycotter des scrutins qui concernent la transition démocratique au moment où le dernier mandat du chef de l’État touche à sa fin. Ces élections constituent un tournant décisif pour l’avenir du pays, et il serait grave de les tenir dans la confrontation.

Mais nous allons nous battre pour exiger un processus consensuel. Le pouvoir a voulu nous confisquer ce processus, il a limité le dialogue aux opposants qu’il s’est choisis.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné à l'édition papier ?
Contactez-nous à mkt@jeuneafrique.com pour bénéficier d'une offre spéciale.

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte