Dossier

Cet article est issu du dossier «Mauritanie : bouffée d'air frais»

Voir tout le sommaire
Tourisme

Mauritanie : bilan positif pour le tourisme dans l’Adrar

Trekking dans les dunes de l’erg Ouarane. © michel Setboun/Corbis -Getty

Six mois après la reprise des randonnées dans l’Adrar, le bilan est largement positif. Et la prochaine saison s’annonce déjà prometteuse.

Après neuf ans d’absence, les vols charters ont repris entre la France et Atar, de décembre 2017 à avril 2018, après que le ministère des Affaires étrangères français a reconnu la sécurité du désert mauritanien en le faisant virer du rouge à l’orange sur sa carte des dangers mondiaux.

« Le bilan est très positif, déclare Lionel Habasque, président de Terres d’aventure. Nous avons vendu 1 000 circuits du groupe Voyageurs du monde, soit bien plus que nos engagements. Nous repartons l’an prochain. »

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné à l'édition papier ?
Contactez-nous à mkt@jeuneafrique.com pour bénéficier d'une offre spéciale.

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte