Dossier

Cet article est issu du dossier «Mauritanie : bouffée d'air frais»

Voir tout le sommaire
Politique

[Édito] Mauritanie : du vieux et du neuf

Par

Alain Faujas est spécialisé en macro-économie (mondiale et tous pays) ainsi qu'en politique intérieure française.

Nomade mauritanienne marchant dans le désert, aux frontières de Chinguetti, sur les plateaux désertiques de l'Adrar, le 13 mars 2007. © Schalk van Zuydam/AP/SIPA

Modernisation de Nouakchott pour accueillir le 31e sommet de l’Union africaine, retour des touristes dans le Nord, promesse d’un renouveau politique avec les élections législatives et locales de septembre... En Mauritanie, la fin de l’année s’annonce passionnante.

En Mauritanie, les événements se répètent. Certains, comme la sécheresse, qui l’a déjà affectée à plusieurs reprises, sont douloureux. En 2017, elle a « brûlé » ses pâturages et appauvri encore un peu plus ses éleveurs, contraints de brader leurs troupeaux.

D’autres sont heureux. Après l’organisation, il y a deux ans, du sommet de la Ligue arabe (qui ne fut cependant qu’un demi-succès), Nouakchott accueille cette année le 31e sommet de l’Union africaine. L’occasion pour la capitale de moderniser 22 km de voiries, de faire disparaître les ordures de son centre-ville (déjà privilégié) et de s’offrir un deuxième centre de congrès, non loin de son nouvel aéroport.

Même si on se fait un peu de souci pour l’hébergement des quelque 3 000 invités au sommet – on recense 1 500 lits hôteliers à Nouakchott –, la Mauritanie va être pendant plusieurs jours l’œil de l’Afrique.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné à l'édition papier ?
Contactez-nous à mkt@jeuneafrique.com pour bénéficier d'une offre spéciale.

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte