Politique

Bénin : Talon furieux contre « Parfaite »

Patrice Talon, président du Bénin, avec le pape François, lors de sa vite au Vatican le 18 mai 2018. © DR / Présidence de la République du Bénin.

Le chef de l'État béninois est en colère : « Parfaite », la fondatrice de l'Église de Banamè a affirmé avoir été à l'initiative de sa visite du 18 mai dernier au pape François.

« Parfaite », la fondatrice de « l’Église catholique privée » de Banamè, a déclenché l’ire de Patrice Talon, qui a menacé de sévir. Elle a publiquement déclaré qu’elle a été à l’initiative de la visite du chef de l’État au Vatican le 18 mai, réactivant les reproches que l’on a faits à ce dernier à propos de sa supposée double appartenance à l’Église catholique romaine et à celle de Banamè.

Lors de leur entretien en tête-à-tête, le pape François et Patrice Talon avaient évoqué le sujet de « l’Église catholique privée » de Banamè, dont la fondatrice a soutenu le chef de l’État béninois pendant sa campagne électorale de 2016.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné à l'édition papier ?
Contactez-nous à mkt@jeuneafrique.com pour bénéficier d'une offre spéciale.

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte