Politique

[Édito] Acquittement de Jean-Pierre Bemba : illisible CPI

Par

François Soudan est directeur de la rédaction de Jeune Afrique.

Jean-Pierre Bemba, ancien vice-président de la RDC, le 29 septembre 2015 devant la CPI. © CPI/Flickr

En dix années de procédure, la Cour pénale internationale a successivement condamné, acquitté puis libéré le Congolais Jean-Pierre Bemba. Les 5 000 victimes centrafricaines de ses miliciens, elles, attendent toujours réparation. Retour sur une affaire dont la CPI sort plus illisible que jamais aux yeux des Africains.

Charismatique, brutal, incontrôlable, sanguin, autoritaire, démagogue, vénal : ainsi ses adversaires décrivaient-ils Jean-Pierre Bemba avant que la Cour pénale internationale (CPI) le happe, un jour de mai 2008, en son exil bruxellois. Et ainsi était-il, dans une large mesure, lui le petit Mobutu que la violence n’effrayait pas, l’enfant gâté de milliardaire et des nuits chaudes de Matonge devenu chef d’une milice de spadassins dont les Pygmées de l’Ituri et les ménagères de Boy-Rabe se souviennent encore avec une immense douleur.


>>> A LIRE – Le choc Bemba, dans JA n°2997, disponible dès maintenant en édition digitale


À Bangui, où ils sévirent à deux reprises entre 2002 et 2003, tuant, pillant et violant avec une efficacité inversement proportionnelle à leurs performances militaires, les hommes du « Chairman » Bemba Gombo étaient appelés « Banyamulenge » – terme générique

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné à l'édition papier ?
Contactez-nous à mkt@jeuneafrique.com pour bénéficier d'une offre spéciale.

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte