Société

[Tribune] Vraies-fausses start-up

Par

Docteur en sciences politiques. Enseignant et chercheur en relations internationales et études de sécurité

Les start-up du continent devraient toutes se fonder sur une logique de rentabilité et de service à la communauté (illustration). © Photo by nappy from Pexels / Creative Commons

Qui oserait encore prétendre que les jeunes Africains sont dépourvus de toute fibre de « start-uper » ? Une idée, un projet ? Il suffit d’en faire la promotion – notamment sur les réseaux sociaux –, et hop ! c’est déjà une start-up. Le numérique offrant la possibilité d’exister et une relative visibilité à chaque être hardi, tout, et surtout un rien, renvoie à cet anglicisme – dont les contours échappent encore à beaucoup.

Parce que créer et développer des micro- ou des petites entreprises donnent l’illusion de pallier ce déficit d’emplois lié à une absence de politique industrielle dans plusieurs pays d’Afrique subsaharienne, la start-up s’apparente à un mirage.

Un mirage parce que les obstacles au développement du secteur privé local et à l’éclosion des entreprises en général sont connus et concernent d’abord l’inadéquation entre l’offre de compétences des jeunes (surqualifiés et en surnombre dans des secteurs non prioritaires) et la demande du marché ! Ces obstacles tiennent également à la quasi-impossibilité pour les petites entreprises d’accéder au crédit bancaire.

Ailleurs, les start-up se développent dans des écosystèmes relativement favorables en misant sur un potentiel de croissance important et rapide, fondé sur l’innovation technologique. C’est aussi le cas chez nous, mais en particulier

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné à l'édition papier ?
Contactez-nous à mkt@jeuneafrique.com pour bénéficier d'une offre spéciale.

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte