Dossier

Cet article est issu du dossier «Côte d'Ivoire : deuxième souffle»

Voir tout le sommaire
Tourisme

Tourisme : projets d’envergure en Côte d’Ivoire

Le Noom Hôtel Abidjan, du groupe Mangalis, a été conçu spécialement pour les voyageurs d’affaires. © DR

Les groupes internationaux rivalisent de projets pour combler le manque d’hôtels de standing dont pâtit Abidjan. Revue de détail.

La croissance soutenue du pays fait d’Abidjan un carrefour incontournable en Afrique subsaharienne. En 2016, le tourisme d’affaires a rapporté 906 milliards de F CFA (1,4 milliard d’euros) de recettes. Mais l’offre hôtelière – moins de 3 000 chambres – est loin de satisfaire les besoins.

Lors des Jeux de la Francophonie et du sommet UE-UA, les capacités d’hébergement ont vite atteint leurs limites, obligeant les organisateurs à envoyer les participants en banlieue et alentour. Et les mêmes manques sont constatés à chaque conférence, festival ou autres forums.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné à l'édition papier ?
Contactez-nous à mkt@jeuneafrique.com pour bénéficier d'une offre spéciale.

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte