Dossier

Cet article est issu du dossier «Côte d'Ivoire : deuxième souffle»

Voir tout le sommaire
Politique

[Tribune] Lettre ouverte aux édiles ivoiriens

Par

Caricaturiste et journaliste.

Dans un bureau de vote d'Abidjan, en Côte d'Ivoire, en 2011. © Emanuel Ekra/AP/SIPA

Ne trouvant pas un seul point positif dans leur mandat, le journaliste et caricaturiste Lassane Zohoré plaide pour un renouvellement des maires.

Monsieur le maire,

Après plusieurs reports, le gouvernement semble enfin décidé à organiser les élections municipales. Ce qui signifie que ton mandat sera remis en jeu. Tu auras à affronter plusieurs candidats qui lorgnent ton fauteuil. Sache que cela n’a rien de personnel, c’est le jeu de la démocratie. On ne peut aller au paradis sans mourir. C’est d’ailleurs par ce même mécanisme que, toi aussi, tu es devenu maire en battant dans les urnes ton prédécesseur qui avait occupé ce poste pendant une vingtaine d’années.

Je me souviens que ta candidature avait suscité beaucoup d’espoir. Tu semblais être un homme de conviction, fougueux et rempli d’ambitions pour la commune qui t’avait vu naître. Les jeunes avaient porté ta voix et, malgré ton étiquette d’indépendant, tu avais « couché » tous tes adversaires, pourtant parrainés par leurs partis respectifs. Par ta verve, tu avais réussi à

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné à l'édition papier ?
Contactez-nous à mkt@jeuneafrique.com pour bénéficier d'une offre spéciale.

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte