Dossier

Cet article est issu du dossier «Banque africaine de développement : Adesina, l'heure de vérité»

Voir tout le sommaire
Politique économique

BAD : Adesina, l’heure de vérité

En 2017, sous la houlette de l’ancien ministre de l’Agriculture et du Développement nigérian, le revenu net de la banque a augmenté de 63 % par rapport à 2016. © Vincent Fournier/Jeune Afrique-R

A mi-mandat, le patron de la BAD, sûr de ses choix, s’apprête à soumettre un plan de recapitalisation à ses actionnaires. Mais il doit encore convaincre ses partenaires non africains.

Ils se nomment Djiby Mbaye, Omari Ayubu, ou encore Eta Muhango. Ils sont agriculteur au Sénégal, chauffeur en Tanzanie, commerçante au Malawi. Tous disent merci à la BAD pour avoir financé des projets qui ont amélioré leur vie et leurs affaires. Leurs messages étaient passés en boucle durant la 53e assemblée générale de la BAD, organisée à Busan, en Corée du Sud, à la fin du mois de mai.

L’objectif : montrer que sur le terrain la banque agit de manière concrète auprès des populations. Depuis quelques mois, Victor Oladokun, directeur de la communication et bras droit d’Akinwumi Adesina, le président de l’instance panafricaine, a lancé une véritable opération de charme à destination des partenaires et surtout des actionnaires. En point de mire, la nouvelle augmentation générale de capital de l’institution, la septième de son histoire, sur laquelle une décision doit être prise en 2019.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné à l'édition papier ?
Contactez-nous à mkt@jeuneafrique.com pour bénéficier d'une offre spéciale.

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Lire les autres articles du dossier

Fermer

Je me connecte