Dossier

Cet article est issu du dossier «Maroc 2026 : une défaite prometteuse ?»

Voir tout le sommaire
Diplomatie

Maroc 2026 : les raisons d’un échec

Le président marocain de la fédération de football president Fouzi Lekjaa à la tribune, lors du congrès à Moscou pour la désignation du pays hôte de la coupe du monde 2026, le 13 juin 2018. © Alexander Zemlianichenko/AP/SIPA

Candidat pour organiser le Mondial 2030, le Royaume doit apprendre de ses erreurs pour mettre toutes les chances de son côté. Zoom sur les limites de sa candidature.

En campagne, jusqu’à la toute dernière minute. Le 12 juin, à Moscou, la délégation marocaine s’engouffre dans le hall de l’hôtel Baltschug Kempinski. Un journaliste du New York Times s’amuse de la voir talonnée, quelques minutes plus tard, par l’équipe américaine. Objectif : convaincre les dernières fédérations encore indécises.

Le lendemain matin, première contrariété pour le dossier Maroc 2026. À 9 h 30, heure moscovite, le Ghana est exclu du vote en raison d’un scandale de corruption qui vise la fédération. Le pays avait annoncé sa volonté de soutenir la candidature marocaine. Mauvais présage ? Deux heures plus tard, la candidature United, qui rassemble le Canada, les États-Unis et le Mexique, l’emporte par 134 voix contre 65 pour le Maroc. Cinglant.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné à l'édition papier ?
Contactez-nous à mkt@jeuneafrique.com pour bénéficier d'une offre spéciale.

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte