Politique

Harriett Balwin : « Le Zimbabwe ne réintégrera pas le Commonwealth avant les élections »

Harriett Baldwin, ministre britannique en charge de l'Afrique. Dans les jardins de l'ambassade britannique à Paris, le 28 mai 2018 © Vincent Fournier/Jeune Afrique

RDC, Zimbabwe, Cameroun, aide au développement... La ministre britannique chargée de l'Afrique fait le point pour JA sur les priorités du Royaume-Uni sur le continent.

Avant de devenir la ministre britannique chargée de l’Afrique, en janvier, Harriett Baldwin avait déjà visité les deux seuls États africains que Londres finance directement : l’Éthiopie, avec l’ONG Save the Children, et le Rwanda, en compagnie de bénévoles britanniques.

La gestion de la gigantesque enveloppe du Royaume-Uni pour l’aide au développement est d’ailleurs l’une de ses priorités : le pays y consacre 0,7 % de son revenu national brut, un record au sein du G20. JA l’a rencontrée fin mai à Paris, où cette députée conservatrice francophone était de passage.

Jeune Afrique : De quoi avez-vous parlé avec les autorités françaises ?

Harriett Baldwin : De l’engagement du Royaume-Uni au Sahel, puisque nous allons y envoyer trois hélicoptères Chinook. De la situation au Soudan du Sud, en Somalie, au Cameroun et, bien sûr, en République démocratique du Congo.

Avec la France,

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné à l'édition papier ?
Contactez-nous à mkt@jeuneafrique.com pour bénéficier d'une offre spéciale.

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte