Politique

Cameroun : Marafa Hamidou Yaya sous surveillance militaire renforcée

L’ancien ministre sortant du tribunal de Yaoundé, Marafa Hamidou Yaya, en juillet 2012. © DR

Détenu depuis 2012, Marafa Hamidou Yaya, ancien secrétaire général de la présidence et proche collaborateur de Paul Biya, a été placé le 25 mai sous surveillance renforcée. Sa cellule a été fouillée, des documents ont été saisis et des brouilleurs téléphoniques ont notamment été installés.

Le 25 mai, la cellule de Marafa Hamidou Yaya a été fouillée de fond en comble, et des documents concernant sa défense ont été saisis. Des brouilleurs téléphoniques ont par ailleurs été installés dans cette prison située au sein du secrétariat d’État à la Défense, où il est détenu depuis 2012.


>>> A LIRE – Cameroun : Marafa Hamidou Yaya, le prisonnier qui parlait trop


Sur la liste américaine des prisonniers politiques

Le droit de visite est réduit à ses enfants et à ses avocats, et la surveillance militaire, renforcée. Condamné à vingt ans de prison ferme, l’ex-ministre d’État chargé de l’Administration territoriale n’a jamais renoncé à briguer la présidence du Cameroun.

Dans cette perspective, il est le chouchou des Américains, qui l’ont inscrit sur leur liste des prisonniers politiques. Quelques mois après sa condamnation, Robert P. Jackson, alors ambassadeur des États-Unis à Yaoundé, lui avait rendu visite. Et le 17 mai, l’actuel ambassadeur, Peter Henry Barlerin, a suggéré à Paul Biya de « réfléchir » à l’image qu’il laisserait aux générations futures.

Fermer

Je me connecte