Politique

Togo : Bodjona blacklisté ?

Pascal Bodjona, l'ancien ministre de l’Administration togolais, à son domicile, le 6 février 2016. © DR

L'ancien ministre serait à nouveau en difficulté. Le chef de l’État lui reprocherait d’avoir abusé de sa confiance en se rapprochant de l’opposition - ce que l'intéressé dément.

Alors que, fin 2017, il avait proposé ses services de médiateur dans la crise intertogolaise, Pascal Bodjona est à nouveau en difficulté. Très discret depuis sa sortie de prison, en février 2016, l’ex-ministre de l’Administration territoriale cherche à joindre Faure Gnassingbé depuis plusieurs semaines, sans succès, si l’on en croit l’entourage du président.


>>> A LIRE – Togo – Pascal Bodjona : « La procédure qui m’a conduit en prison est de toute évidence viciée »


Le chef de l’État lui reprocherait d’avoir abusé de sa confiance en se rapprochant de l’opposition, qui le considère comme son potentiel candidat pour la primature. Or son retrait de la vie politique faisait partie des termes de sa libération. Contacté par JA, Pascal Bodjona dément que sa libération ait été conditionnée par son effacement de la scène politique. Avant d’ajouter que ce sont les différents acteurs de la crise qui l’ont approché pour lui demander de jouer le rôle de médiateur – et non l’inverse.

Fermer

Je me connecte