Politique

Gabon : la garde rapprochée de Guy Nzouba-Ndama

Guy Nzouba-Ndama, ancien président de l’Assemblée nationale gabonaise. © Vincent Fournier/JA

Ancien président de l’Assemblée nationale du Gabon, cet ex-pilier du régime d’Omar Bongo Ondimba, 71 ans, a rejoint en 2016 les rangs de l’opposition, dont il est devenu l’une des figures. Populaire auprès des jeunes, il travaille à l’implantation de son parti, Les Démocrates.

 • Jean-Norbert Diramba 

Ancien ministre d’Omar Bongo Ondimba et ancien sénateur. Directeur général de la Société de patrimoine des infrastructures numériques (Spin), dont il a démissionné en juillet 2016. Comme Nzouba-Ndama, il a soutenu la candidature de Jean Ping lors de la présidentielle de 2016.

• Léon Paul Ngoulakia 

Ex-patron du Conseil national de sécurité (2009-2013). Cousin germain du président Ali Bongo Ondimba, avec qui il a rompu en 2016. Candidat à la présidentielle cette même année, avant de rallier Ping. Premier vice-président des Démocrates, parti créé par Nzouba-Ndama en 2017.


>>> A LIRE – Présidentielle au Gabon : Léon-Paul Ngoulakia se range derrière Jean Ping


• Jean-Pierre Doukaga Kassa

Facebook/ Jean-Pierre Doukaga Kassa

Ex-agent comptable de l’Assemblée nationale, présidée par Nzouba-Ndama de 1997 à 2016. Après la démission de ce dernier, emprisonné durant deux mois pour « subtilisation de documents comptables ». Trésorier général des Démocrates.

• Jonathan Ignoumba 

Ex-questeur de l’Assemblée nationale et fidèle de la première heure. Député de Mongo (Nyanga), ce frondeur a été exclu du parti au pouvoir en 2016. A participé à la création du Rassemblement Héritage et Modernité avant de rejoindre Nzouba-Ndama.

• Vincent Ella Menie 

Ancien député de Bitam et porte-parole des neuf élus frondeurs (PDG) qui ont démissionné de l’Assemblée, le 1er avril 2016, à la suite de Guy Nzouba-Ndama. Secrétaire général des Démocrates. Principal atout de son mentor dans le Woleu Ntem (Nord).

Fermer

Je me connecte