Innovation

[Tribune] L’Afrique doit se réformer pour devenir un « start-up continent »

Par

Thomas Léonard est le co-fondateur d’Okan, une société de conseil en stratégie et en finance spécialisée sur l’Afrique

Sename Koffi Agbodjinou (Togo), architecte et createur du Woelab, incubateur de start-up à Lomé. © Apresent pour JA

Le 2 avril 2018, l’Assemblée tunisienne a voté le Startup Act, destiné aux jeunes pousses du numérique et rédigée avec elles. Un modèle qui pourrait inspirer bien d’autres pays en Afrique subsaharienne, estiment Thomas Léonard, associé chez Okan, et Yahya et Amine Bouhlel, cofondateurs de la start-up tunisienne GoMyCode.

Le 2 avril 2018, l’Assemblée tunisienne a voté le Startup Act, une loi destinée aux jeunes pousses du numérique et rédigée avec elles. Par la création d’un label spécifique, ce texte vise à établir un cadre réglementaire et fiscal favorable au développement des start-up, identifiées par les autorités comme l’un des piliers de la croissance nationale. Ce nouveau cadre aura le double bénéfice d’inciter à l’investissement et à la prise de risques et de faciliter la vie des start-up du pays.

Concrètement, pour l’ensemble des start-up, l’augmentation du plafond des transactions va permettre le développement des sociétés à l’international, faciliter l’accès aux réseaux sociaux et aux outils de développement technologiques.


>>> À LIRE – La Tunisie, « start-up nation » ?


La mise en place de bourses par l’État va soutenir l’émergence de nouvelles vocations et permettre aux jeunes

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné à l'édition papier ?
Contactez-nous à mkt@jeuneafrique.com pour bénéficier d'une offre spéciale.

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte