Politique

Qatar : « Nous croyons au droit international », affirme le ministre des Affaires étrangères

Mohammed Ibn Abdulrahman Ibn Jassim Al Thani, ministre qatari des Affaires étrangères. © Wikimedia/CC

Rupture des relations avec certains États africains, nucléaire iranien, stratégie diplomatique... Mohammed Ibn Abdulrahman Ibn Jassim Al Thani, le ministre qatari des Affaires étrangères, répond à JA.

Jeune Afrique : Quel est votre message pour les États africains, comme le Niger ou la Mauritanie, qui ont rompu avec le Qatar ?

Mohammed Ibn Abdulrahman Ibn Jassim Al Thani : Tout pays qui a la volonté de changer la position qu’il a prise contre le Qatar trouvera notre porte ouverte, et le Qatar accueillera toujours avec bienveillance ses amis africains, avec lesquels il entretient, pour la plupart, des relations depuis plusieurs décennies. Mais nous avons besoin de comprendre pourquoi ils ont rompu sans même chercher à communiquer avec nous, sans même nous permettre de comprendre quelles étaient leurs raisons. Nous estimons avoir le droit à une explication de leur part.

Le Tchad, après avoir rompu avec le Qatar, est revenu sur sa décision deux jours après l’accord entre Glencore, dont le fonds d’investissement qatari QIA est actionnaire, et l’État tchadien. Le levier

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné à l'édition papier ?
Contactez-nous à mkt@jeuneafrique.com pour bénéficier d'une offre spéciale.

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte