Dossier

Cet article est issu du dossier «Algérie : Issad Rebrab, patron frondeur»

Voir tout le sommaire
Politique économique

Algérie : le port de Béjaïa, au cœur d’une bataille entre Cevital et EPB

Le port de Béjaia, en 2013. © Flickr / Lazhar Neftien / Creative Commons

Depuis plus d’un an, le premier port kabyle, Béjaïa, est le théâtre d’une bataille féroce entre le groupe Cevital et Djelloul Achour, le PDG de l’Entreprise portuaire de Béjaïa (EPB).

Le conflit a atteint un nouveau palier le 14 mai quand plusieurs milliers de personnes défilent dans les rues de la ville à l’appel de la Coordination nationale de soutien aux travailleurs de Cevital. En mars puis en mai 2017, le PDG de l’EPB a en effet interdit l’accès au port à deux bateaux chinois qui transportaient les éléments constitutifs d’une usine de production d’huile appartenant à ­l’entreprise d’Issad Rebrab. Des cargaisons de ­conteneurs toujours en attente aujourd’hui de l’autre côté de la Méditerranée, notamment au port belge d’Anvers.

Pour justifier son refus, Djelloul Achour avait à l’époque déclaré à Jeune Afrique que Cevital n’avait « ni le terrain où installer son usine ni l’autorisation d’importer ces équipements », ce qui aurait pu « congestionner la zone portuaire ». Si ces ­arguments étaient alors réfutés par Cevital, le groupe prétend avoir depuis acquis un

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné à l'édition papier ?
Contactez-nous à mkt@jeuneafrique.com pour bénéficier d'une offre spéciale.

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte