Politique

[Tribune] Côte d’Ivoire : la réconciliation en souffrance

Par

André Silver Konan est un journaliste et éditorialiste ivoirien, collaborateur de Jeune Afrique depuis Abidjan.

Une foule observe une victime de tirs, en janvier 2011 dans le quartier d'Abobo, à Abidjan. © Rebecca Blackwell/AP/SIPA

Sept ans après la fin de la crise postélectorale, des victimes attendent toujours l'ouverture des procédures. Les responsabilités sont partagées, de la sphère politique à l'institution judiciaire, critiquée pour sa lenteur.

Tribune. Mi-avril 2018, Yamoussoukro. Le corps préfectoral au grand complet s’adresse au président ivoirien, Alassane Ouattara. « Les populations attendent que tous les acteurs politiques acceptent votre main tendue et s’inscrivent résolument dans le processus de réconciliation, qui ne saurait faire l’économie de la justice et de la réparation des dommages subis, déclare Georges Gombagui Gueu [préfet de la région de la Bagoué] au nom de ses pairs. Toutefois, la réconciliation nationale pourrait être consolidée davantage par le pardon que vous pourriez éventuellement, dans la forme juridique appropriée, accorder à certains de vos compatriotes. »


>>> A LIRE – Les victimes oubliées de la Côte d’Ivoire


Cette sortie, enrobée dans un discours diplomatique, traduit une réalité implacable : le processus de réconciliation nationale, engagé après la crise postélectorale de 2010-2011,

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Vous êtes abonné à l'édition papier ?
Contactez-nous à mkt@jeuneafrique.com pour bénéficier d'une offre spéciale.

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte